La gazette du vendredi

12 ans et toutes ses dents !

(Sauf celles qu’il a perdues grâce à la reformation de Nostromo…)

Pour cette 3ème soirée, c’est bien évidemment le metal qui est à l’honneur ! Car que serait donc un vendredi du Rock Altitude Festival sans une débauche de décibels, de cris primaux et de riffs ravageurs, hein, on se le demande ?! Cette année, l’équipe de programmation a opté pour une affiche des plus éclectiques, reflétant bien la vivacité de la scène actuelle ! On aura donc droit à du death-trash penchant mélodique, du black metal gospel aussi novateur que prenant, du metalcore trashisant, du grind hardcore, du hardcore progressif et hautement émotionnel, du black metal hypnotique, du hard rock des familles et même une bonne dose de punk !

Meurtre au Rock Altitude

Rocluedo : parmi les groupes de la soirée, qui est le coupable ?

Lorsque l’acier tranchant s’enfonça dans son épaule, découpant la chair jusqu’au sternum, le jeune homme fut un tantinet surpris… Son assaillant encapuchonné, mesurant plus de deux mètres, retira sa faux dans une gerbe de sang qui éclaboussa violemment le mur adjacent. L’épaule du malheureux bénévole se désolidarisa largement du reste de son corps, pendouillant sur le côté de son tronc. Il n’eut même pas le temps d’émettre le hurlement de rigueur, que l’ombre en face de lui abattit à nouveau son instrument aiguisé comme un rasoir. Cette fois, ce fut la tête qui se détacha, voltigea et s’en alla rouler sur le sol avec un bruit spongieux.

Qui est donc ce mystérieux géant au large capuchon ?

5 questions à...

Fabien Zennaro, président et directeur de la production du Rock Alt' 

  1. Walls of Jericho, qui était censé se produire aujourd’hui, a annulé sa tournée 2 semaines avant le Rock Alt. Comment on gère ce genre de situation ?
    C’est tombé au très mauvais moment puisqu’on était dans une période où on a déjà énormément d’autres choses à faire et des détails à régler à la dernière minute. La première chose qu’on a eu à faire c’est savoir comment on allait communiquer la nouvelle, on s’est fait devancer par le groupe qui commençait sa tournée quelques jours après et donc ont annoncé sur Facebook leur annulation, du coup on a dû réagir en quatrième vitesse pour pouvoir communiquer les choses correctement. Et après ont suivi 10 jours de contacts, d’appels et d’e-mails à tous les agents de la terre pour essayer de trouver une solution rapidement.
  2. Selon tes propres goûts musicaux, le concert à ne pas louper pendant ce festival est… ?
    Boris ! Parce que c’est un groupe qui a su me séduire grâce à leur stoner psychédélique et envoûtant, et c’est un groupe japonais et j’aime beaucoup ce qui se fait là-bas en termes de musique.
  3. Quel est l’artiste ou le groupe que tu aimerais programmer mais qui ne collerait pas forcément à la ligne de programmation du Rock Altitude ?
    Vald ! (Explosion de rires) Euh… Je dirais Thomas Dutronc.
  4. Si tu pouvais avoir un super pouvoir pendant ces 4 jours, lequel serait-il et pourquoi ?
    Celui de contrôler la météo ! Pour faire en sorte que les efforts des plus de 500 personnes qui s’affairent pour monter ce festival soient récompensés par une météo clémente.
  5. Quel nom de super-héros choisirais-tu ?
    Météoman !

Coup de coeur

Impure Wilhelmina

Voilà déjà 20 ans que les orfèvres genevois d’Impure Wilhelmina transcendent les codes inhérents au metal-hardcore. Dès ses débuts, ce groupe unique a creusé son propre sillon, dépassant ses propres influences et trouvant très vite une voie où une sensibilité à fleur de peau se conjugue à un talent époustouflant. À la fois mélancolique et ultra puissante, la musique du groupe est une invitation tant à l’introspection qu’au headbanging. Blasts furieux sur arpèges chiadés, envolées lyriques tire-larmes, textes aussi profonds qu’exaltants, mélodies à la sombre beauté… Absolument tout est parfait chez Impure Wilhelmina.

Anecdotes

Dans un festival, il se passe des choses en coulisses, et ces choses, on vous les raconte ici, en vrac :

- Une bénévole se gare mercredi matin sur le parking encore désert du festival. Là, 3 dames plutôt âgées et bienveillantes, lui conseillent de porter une attention toute particulière à son véhicule car le soir-même, ATTENTION, des rockers débarqueront dans la place !

- Un membre du comité (d’ailleurs très occupé durant le festoche par sa fonction d’enseignant) a réussi à se casser une dent en mangeant un… cupcake. Oui, vous avez bien lu.

- Une autre membre du comité, profitant allègrement de ses vacances avant le RockAlt’, a décidé de s’aider d’un flyer du festival pour remonter ses lunettes de soleil. Pas très anecdotique me direz-vous, mais… tenez-vous bien, le flyer de bonne qualité et très tranchant est venu s’insérer dans son œil lui tranchant le globe oculaire et l’obligeant à passer ces 4 merveilleux jours dans le noir.

Focus Division Records

Actif depuis 1996, le célèbre label suisse a su tirer son épingle du jeu en proposant des sorties (plus de 60 à l’heure actuelle) exigeantes et novatrices. À ses débuts, le label s’est concentré sur un style hardcore, progressant ensuite vers des sorties plus post-metal (notamment avec les mythiques Unfold et Kehlvin), et depuis maintenant quelques années, il propose des groupes de plus en plus variés, avec notamment du heavy rock burné (Them Stones ou Jonbar Hinge), du rock dansant (Charles in the Kitchen) ou encore du punk ultra efficace (Papertank), ces deux derniers groupes étant d’ailleurs à l’affiche de cette édition. N’hésitez pas à rendre visite à leur stand sous la patinoire, ils y proposent bien sûr toutes leurs sorties, mais aussi une sélection de disques (cd et vinyl) de groupes fort intéressants !