La gazette du jeudi

12 ans et toutes ses dents !

(Sauf celles qu’il a perdues grâce à la reformation de Nostromo…)

Après une première soirée forte en émotions, tant par les nombreuses découvertes (la claque royale que fut le concert de Listener !) que par les confirmations (Archive, impérial !), on embraye immédiatement avec une deuxième soirée où le hip-hop se taille la part du lion ! Mais attention, point ici de hip-hop débilitant ou au sexisme dégoûtant, non non non ! Du hip-hop intelligent, fédérateur et profondément bien! On vous laissera en juger par vous-mêmes ! On notera également la présence du kraut rock cosmique de Beak> , side project de Geoff Barrow, plus connu en tant que leader des mythiques Portishead. Tout ça annonce une soirée mémorable à plus d’un titre !

Meurtre au Rock Altitude

Rocluedo : parmi les groupes de la soirée, qui est le coupable ?

L’homme aux fines et longues moustaches se glissa en toute discrétion derrière sa victime qui écoutait tranquillement le concert de Puppetmastaz. Celle-ci ne vit rien, ne sentit rien et n’entendit rien. Avec des gestes d’une précision chirurgicale, le moustachu au kimono blanc brandit deux baguettes et les enfonça d’un seul coup dans les oreilles du pauvre spectateur, qui pour le coup, n’entendrait plus jamais. Par contre, il sentit très nettement les baguettes pénétrer de chaque côté de son crâne et s’enfoncer dans son cerveau pour finir par se rejoindre au centre de sa boîte crânienne. Le spectateur finit à genoux, agonisant lentement et il creva la gueule ouverte.

Qui donc est responsable de ce meurtre sanguinaire ?

5 questions à...

Matthieu David, alias « Panda », généreux serviteur de nos papilles et pupilles.

  1. En tant que panda, comment t’es-tu retrouvé dans ce festival ?
    Par hasard, on ne peut pas venir parce qu’on a envie. Il y a trop de cons. Mais c’est des cons qu’on aime bien, alors ça va.
  1. Espèce menacée, le panda devient de plus en plus rare notamment à cause d’une libido paresseuse. Qu’en est-il pour toi ?
    J’essaye de relever la moyenne. Je fais tout ce que je peux.
  1. « Le panda est un ours fan de Kiss… » Corrobores-tu cette affirmation ou es-tu juste fatigué ?
    Je suis juste fatigué.
  1. Finis cette phrase : « 1 gros panda vaut mieux que 2 … »
    Euh.. deux lapins dans la prairie.
  1. Quel est le concert que tu ne rateras pas ce soir ?
    J’en sais rien, je cuisine. Je verrai peut-être un truc, mais plus tard.

Coup de coeur

OY

Oy fait souffler un véritable souffle de fraîcheur sur la scène électro-tribal. Le groupe s’est formé par l’alliance de la chanteuse suisso-ghanéene Joy Frempong et du batteur et compositeur Lleluja-Ha et ils n’ont besoin de personne d’autre pour faire danser les foules ! Composée de bric et de broc, leur musique propose des sonorités inédites, faite de superposition de voix et de rythmes plus exotiques les uns que les autres, et bien sûr, au sommet culmine la fabuleuse voix de Joy, tellement à l’aise qu’on croirait qu’elle cumule 25 ans de carrière. Les mélodies s’invitent durablement dans les cerveaux et l’aspect space-opéra du rendu final confère au groupe une singularité marquante !

Petits plaisantins

blagues à part...

- Comment appelle-t-on un dinosaure gay ?
Un tripotanus.

- Il y a 2 types d’OVNI :
l’OVNI tender et l’OVNI true.

- Que dit un rasta lorsqu’il n’a plus de pétard ?
« C’est quoi cette musique de merde ? »

- Que dit un punk lorsqu’il n’a plus de bière ?
« Mais à qui est ce chien ? »

- Que dit un bluesman lorsqu’il n’a plus de whisky ?
« On ne l’a pas déjà jouée celle-là ? »

- Que dit un ours qui rencontre un panda ?
« Alors, toujours fan de Kiss ? »

- Quelle est la différence entre une carotte, le soleil et toi ?
Le soleil est un astre et toi t’es un désastre. Et la carotte ? Tu te la mets dans le cul.

- Quelle est la différence entre une montagne?
Y en a pas, on arrive aussi vite en haut qu’à pieds.

- Quelle est la différence entre un éléphant ?
Il ne peut ni voler

Instant gonzo

Le journalisme se conjugue à l’alcoolisme

Les effluves âcres de transpiration se mêlent aux relents presque tangibles d’absinthe. Un rayon de soleil perce la fenêtre de ce qui doit être un camping-car ou une caravane et me chauffe gentiment le visage. A mon côté, un être ronfle doucement. De dos, la miss a l’air pas mal… Enfin, dur de juger en ne voyant qu’une épaule ! Je tente de me remémorer ma soirée, et surtout j’essaie de me souvenir de qui peut bien être cette jeune femme, et aussi de savoir ce que je fais dans cette caravane. Plus important, je fouille ma mémoire à la recherche de ce que nous avons pu faire, car sous le drap fin, je suis nu comme un ver et j’ai beau balayer l’intérieur de la caravane, nulle part n’apparaissent mes vêtements…